supermarché gms produits frais

Travailler avec les GMS, quels challenges pour les TPE Agroalimentaires ?

C’est un constat dans nos habitudes de consommations : produits locaux, frais, bio, responsables ou encore circuits courts sont plébiscités par les français, et le confinement n’a fait qu’accentuer cette demande fulgurante depuis le mois de mars 2020. Le slogan du prix longuement arborées par les industriels et la GMS est aujourd’hui corroboré par l’indice de qualité. Une tendance de consommation et une éthique qui propulsent de plus en plus les producteurs et TPE agroalimentaires locaux sur le devant de la scène, leur ouvrant de nouveaux marchés et la perspective de nouvelles collaborations, notamment avec les GMS.

Outre la capacité de production, la gestion humaine et logistique pour accompagner cette demande croissante, nous nous intéressons aujourd’hui aux contraintes auxquelles elles doivent faire face dans l’initiation d’une collaboration avec la GMS? Les outils numériques & logiciels dont disposent ces entreprises parfois artisanales sont ils adaptés, suffisamment dimensionné pour soutenir cette croissance ? Quels bénéfices ces entreprises peuvent elles tirer d’un progiciel de gestion métier, ou ERP, pour accompagner le développement de leur structure sur ces marchés aux demandes logistiques exigeantes ?

Partenariat GMS et producteurs : Bien définir les contours et pré requis de la collaboration 

Pour assurer que la collaboration entre GMS et producteur se déroule dans les meilleures conditions, il faut tout d’abord définir les pré requis techniques et logistiques de cette dernière :

  • L’achat des produits se fait-il directement entre le magasin et la TPE agroalimentaire ?
  • Une centrale d’achat fait-elle l’intermédiaire entre les deux acteurs pour la distribution des produits fini ?
  • Dans le cas échéant, la distribution se fait-elle par commandes alloties, avec connaissance des magasins finaux et exploitation de la logistique de la centrale d’achat pour réaliser les livraisons à chaque magasin ?
  • Ou bien l’approvisionnement se fait-il directement par la centrale qui va distribuer les magasins et demander un engagement de volume et de prix plus important ?

Dans tous ces cas, travailler avec les GMS demande une forte réactivité et régularité d’approvisionnement et nombreux sont les défis à relever pour ces TPE :

Centralisation

Le nombre de prises de commandes à traiter va augmenter en volume et en fréquence, ce qui va entrainer des problématiques de centralisation, de gestion, et organisationnelles (organisation de la production en atelier, organisation de la préparation de commandes par exemple).

Conditionnements

Travailler avec une GMS demandera aussi de la TPE qu’elle puisse réaliser une multitude de conditionnements, parfois dans de gros volumes.

Gestion des erreurs

Dans ce type de collaboration, une erreur peut être lourde de conséquences et impacter significativement l’activité. Il faut mettre en œuvre une politique de retours, et gestion des avoirs rigoureuse, connaitre l’impact sur les règlements et de pouvoir optimiser les tâches, par exemple en automatisant un maximum d’activités chronophages, ou en évitant les ressaisies pour les bons de livraison, les factures.


Un ERP dédié vous aidera à fluidifier les interactions entre tous les pôles, pour vous éviter des contraintes de ressaisie d’informations et de multiplicités des logiciels pour remplir les différents besoins de votre entreprise. Il vous permettra également de respecter vos enjeux de traçabilité et de réglementations sanitaires, en vous permettant de suivre et d’identifier les flux de matières. Vous disposez donc d’une information centralisée pour développer la compétitivité de votre petite structure et répondre au mieux aux enjeux de votre corps de métier.

Ces éléments cruciaux constituent une liste non exhaustive de challenges auxquelles l’entreprise devra faire face. Nombreux sont les coûts cachés dans la mise en œuvre de cette collaboration. Les enjeux sont tels que l’ensemble des collaborateurs et dirigeants doivent mettre en place des outils adaptés qui leur permettront de faire face à ces défis dans la sérénité et d’optimiser le temps humain, pour valoriser leurs compétences et leur savoir faire dans la production. Dans un tel contexte, s’équiper d’outils numériques et logiciel de gestion métier et dimensionné (en terme de coûts mais aussi en terme de fonctionnalités) est un atout indéniable qui permettra a lui seul de répondre à ces contraintes et de fournir la visibilité et la pérennité de l’activité dans le temps.

Vous voulez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter :

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.